Économie

Revue de la performance du portefeuille des projets financés par la BAD au Burundi

23/11/2018 La Rédaction Commentaires fermés sur Revue de la performance du portefeuille des projets financés par la BAD au Burundi
Revue de la performance du portefeuille des projets financés par la BAD au Burundi
Le responsable pays de la BAD, entouré des ministres des Finances et des Travaux publics

Le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) a organisé conjointement avec le ministère des Finances, vendredi 9 novembre à Bujumbura un atelier sur la revue de la performance du portefeuille des projets financés par la BAD au Burundi.

Renforcer la performance des secteurs porteurs de croissance et augmenter l’impact de développement du portefeuille des projets financés par la BAD, tels ont été les objectifs de cette revue qui a servi de cadre d’échange, d’analyse critique, d’information et d’enrichissement mutuel.

Les acteurs impliqués dans la gestion de 13 projets nationaux étaient tous présents pour évaluer les performances, cerner les contraintes majeures rencontrées dans la mise en œuvre de ces projets afin de réfléchir aux solutions à apporter pour les bénéfices de la population.

Le Responsable Pays de la Banque Africaine de Développement au Burundi, Daniel Ndoye a indiqué que depuis 1972, les engagements cumulés de la BAD s’élèvent à environ 1 824 millions USD.

Selon lui, le portefeuille en cours de la banque comporte 13 projets pour un engagement total de 416 millions USD, soit 755 milliards BIF. Les secteurs financés sont essentiellement ceux des infrastructures de transport, de l’énergie et de l’agriculture. Avec une prédominance dans le secteur des transports occupant à lui seul 60% de ce portefeuille.

Le responsable Pays de la Banque Africaine de Développement a reconnu des difficultés persistant au niveau de certains projets confrontés à une lenteur des décaissements dans les secteurs du transport et de l’énergie.

« Nous conviendrons tous qu’au regard des défis et des besoins auxquels sont confrontés les pays africains, y compris le Burundi, il est urgent de consommer dans les meilleurs délais les ressources mises à la disposition, » a indiqué M. Daniel Ndoye.

Le ministre des Finances, Domitien Ndihokubwayo a quant à lui encouragé tous les acteurs impliqués dans la réalisation des projets en cours de se remettre en cause, analyser avec toute la lucidité requise et améliorer la performance des projets pour atteindre les résultats conduisant à l’amélioration des conditions de vie des citoyens.

Face aux difficultés rencontrées, le ministre des Finances a recommandé d’accélérer la réalisation des résultats, renforcer les systèmes de suivi et évaluation des projets en vue d’évaluer l’impact de développement des projets en cours d’exécution.

Dans leurs présentations, les responsables des projets aux différents ministères sont revenus sur les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des projets. Des contraintes souvent liées aux décaissements tardifs des contreparties financières, à l’origine des retards observés dans l’exécution des travaux. Il y a également la faible qualité de l’élaboration du projet et l’insuffisance dans la maîtrise des règles et procédures de la BAD.

L’équipe de la BAD a fait remarquer que les retards de décaissement sont souvent dus à la lenteur dans l’exécution des projets. Ils ont recommandé aux responsables des projets de l’Etat de respecter les calendriers d’exécution et de présenter dans les délais les requêtes de décaissements.

Il a été recommandé également d’améliorer le renforcement des capacités des équipes des projets pour leur permettre de maîtriser les procédures de la BAD par des experts de la banque.

Les projets financés par la BAD en cours d’exécution

En plus de projets déjà réalisés, la Banque africaine de développement finance la construction de la RN18 Nyakararo-Mwaro-Gitega, phase II tronçon Kibumbu. Il s’agit également de la RN15, projet d’aménagement et de bitumage Gitega-Nyangungu-Ngozi, phase II, le Projet de la route Makebuko Ruyigi sur la RN 13, le Projet de route Nyamitanga-Ruhwa-Ntendezi-Mwityazo sur la RN 5 et le Projet d'aménagement et de bitumage de routes Mugina-Mabanda-Nyanza-Lac de la RN 3.



La BAD finance également des projets énergétiques. Il s’agit entre autre de la mise en œuvre du projet hydroélectrique de JIJI et Mulembwe, celui de la Ruzizi III ainsi que le projet régional hydroélectrique Rusumo-Burundi sans oublier la ligne de transport électrique Kamanyola (en RDC)-Bujumbura.

La Banque Africaine de développement, BAD s’occupe également du secteur de l’agriculture et du développement social. Dans ce cadre, cette banque finance les projets d’appui à la transformation agricole dans la région de Bugesera, à la réinsertion des jeunes et au processus d’élaboration des stratégies de développement.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Le dossier Ndadaye, que vous en semble ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Le dossier Ndadaye, que vous en semble ?

Le dossier semble diviser l’opinion. Après l’arrestation de certains anciens officiers et le lancement des mandats d’arrêt contre d’autres anciens hauts dignitaires du pays par le procureur général de la République, des réactions opposées dominent les discussions. Ceux qui sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

393 utilisateurs en ligne