Politique

Le ministre Ndirakobuca « sans pitié face à la corruption »

18/07/2020 La Rédaction Commentaires fermés sur Le ministre Ndirakobuca « sans pitié face à la corruption »
Le ministre Ndirakobuca « sans pitié face à la corruption »
Le ministre Gervais Ndirakobuca : «Rendez service aux citoyens sans rien exiger, sinon je n’aurai pas de pitié »

Dans la séance de prise de contact avec les hauts cadres du ministère de l’Intérieure, de la Sécurité et du Développement communautaire, de ce 17 juillet, le ministre Gervais Ndirakobuca leur a signifié qu’il ne tolèrera pas la corruption.

«Il y a des gens qui ne traitent aucun dossier sans qu’ils en tirent profit », a déclaré le Général Gervais Ndirakobuca.  Et de hausser le ton aussitôt : «Toi qui fais ces choses-là, je t’accompagnerai jusqu’à l’entrée de la  prison centrale de Mpimba et tu sauras toi-même comment en sortir. Tu n’as plus de place dans ce ministère ».

Pour le cas des officiers de police judiciaire, le ministre insiste : «La personne responsable de ce domaine qui emprisonne des gens les vendredis pour qu’ils soudoient en vue de leur relâchement, doit arrêter ce genre de choses. Arrête !» Il a souligné que ceux qui seront appréhendés seront remerciés : «les chômeurs sont nombreux, ils pourront vous remplacer».  

Le Général Gervais Ndirakobuca leur ordonne de se surveiller et de dénoncer ceux qui vont continuer « la mauvaise » pratique de la corruption.  « Rendez service aux citoyens sans rien exiger. Sinon je n’aurai pas de pitié. Même un billet de 2 mille sera un motif de licenciement ». Le  ministre Ndirakobuca exhorte les hauts cadres de son ministère à demander à leurs subalternes d’être prudents.

«Honte aux corrompus »

L’ancien patron du Service national des renseignements leur demande aussi de se rappeler toujours qu’il y a un interdit : «c’est quand  un citoyen te sollicite un service et que tu l’ignores », a expliqué le ministre Ndirakobuca.

Pourtant, ce membre du gouvernement reconnaît l’existence des tentations et se dit convaincu que la lecture biblique peut y remédier, «Ici je vous demande de lire Deutéronome 28 : 1 – 12. Si vous êtes soumis à la tentation, vous verrez ce que Dieu vous demande de faire avant de  vous confier le pouvoir ».

D’après le Général Gervais Ndirakobuca, la corruption est une honte. Il affirme que l’argent acquis  illégalement ne sert qu’à se procurer de la  bière. Et de renchérir : «C’est du mépris quand quelqu’un se dit dans son for intérieur que le beau pantalon que tu portes, que c’est lui qui te l’a acheté par la corruption. »

Dès lors, il demande aux hauts cadres dans la police et l’administration de se comporter en bon père de famille et a souligné que tout  parent rend justice à ses enfants. « Que ce qui se faisait ne se répète plus. Là où j’ai été plus sévère,  je demande pardon, mais veuillez exécuter mes instructions »,  a-t-il conclu.

Pour rappel, le Burundi s’est doté de la Brigade spéciale et de la Cour anti-corruption depuis 2006. Et lors de son investiture pour le deuxième mandat en août 2010, le président Nkurunziza a déclaré la tolérance zéro contre la corruption.

 

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 175 users online