Editorial

« J’ai besoin de tous les Burundais »

21/05/2020 Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler la vedette le reste des élections.

Par Léandre Sikuyavuga

Malgré la coupure de l’internet au pays le jour du scrutin, les gens se sont débrouillés pour échanger via les réseaux sociaux. « Télécharger VPN », a été le maître mot contre ce blackout. En lisant entre les lignes des différents messages, la peur, l’anxiété, l’inquiétude semblent dominer l’opinion après le vote. Ce qui peut s’expliquer par les cas d’intolérance politique lors de la campagne électorale. Des inquiétudes occasionnées aussi par la guerre des chiffres. Au niveau des réseaux sociaux, des gens échangent des chiffres sur les résultats du scrutin. Ils les gonflent ou les voient à la baisse, selon leur appartenance ou penchant politique. Ces manipulations des chiffres s’observent avec acuité au niveau des partis Cndd-Fdd et Cnl.

La situation est préoccupante et pourrait raviver les tensions. Il revient à l’organe régulateur des élections, la Ceni, de mettre fin à cet état. Surtout en travaillant sans relâche pour donner les résultats le plus tôt possible, en toute indépendance, afin d’éviter des spéculations.

A toute compétition, il y a un gagnant et un perdant. J’ose espérer que nos candidats sont psychologiquement préparés quelle qu’en soit l’issue. J’attends qu’après la proclamation officielle des résultats, les candidats malheureux félicitent l’« heureux élu. » Et que ce dernier rassure tout le monde. Je rêve d’entendre ces mots de la bouche du vainqueur: « Je serai un président de la concorde nationale. J’ai besoin de tous les Burundais. »

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 542 users online