Santé

Enceinte sous contraceptif, une réalité !

05/07/2018 Clarisse Shaka Commentaires fermés sur Enceinte sous contraceptif, une réalité !
Enceinte sous contraceptif, une réalité !
Le gynécologue Salvator Harerimana parle des méthodes efficaces à près de 100% si elles sont bien utilisées.

Stérilet, implant, injections, pilules… Elles sont censées ne pas tomber enceintes grâce aux différentes méthodes contraceptives. Mais certaines femmes font figure d’exception. Eclairage d’un gynécologue.

Après son 3ème enfant, une jeune femme, 34 ans, décide de limiter sa progéniture. Une décision des plus difficiles, son mari étant contre les méthodes contraceptives « modernes ». Mais son épouse était convaincue de l’efficacité de ces « moyens les plus sûrs ».

Elle opte pour le stérilet (dispositif intra-utérin). Pas question d’éveiller le moindre soupçon. Huit mois après, elle tombe enceinte, à sa grande surprise. « Je faisais le contrôle régulièrement, le stérilet était bien disposé ».

Après ce 4ème enfant, elle tente encore une fois le stérilet. La même surprise, toujours huit mois après. Elle est aujourd’hui enceinte du 5ème enfant.

Elle parle d’un phénomène qui dépasse l’entendement des médecins qu’elle a consultés. « Déçue », elle décide d’arrêter. Elle affirme se contenter des méthodes naturelles (préservatif, vérifier le cycle…)

Efficaces à près de 100%

Bien positionnés et utilisés parfaitement, le stérilet et l’implant (dispositif posé sur le bras), méthodes à long terme disponibles au Burundi, sont efficaces à près de 100%, affirme le gynécologue Salvator Harerimana.

Certains facteurs peuvent entraîner l’échec. Avant de les poser, il faut s’assurer de l’absence de grossesse. La mauvaise disposition du stérilet en est un autre, car il est conçu pour faire obstacle aux spermatozoïdes.
D’après ce médecin, il est recommandé de poser ces deux dispositifs, juste après les règles. « S’ils sont posés pendant ou après l’ovulation, ils peuvent coïncider avec le tout début de l’’embryogen��se. »

Après avoir posé le stérilet, explique Dr Harerimana, il est recommandé d’adjoindre, pendant le premier mois, une méthode naturelle, le préservatif par exemple, avant le premier contrôle chez un médecin. Ce dernier vérifiera si le stérilet est toujours bien posé ou n’a pas été expulsé. Certaines femmes ont de petites contractions qui peuvent expulser le dispositif. Des contrôles réguliers sont alors nécessaires.

Et de préciser que le stérilet a une durée d’efficacité de 10 ans. L’implant de 5 ans.

Enfin, il faut vérifier la durée de péremption. Après cette durée, les dispositifs ne sont plus efficaces, selon ce gynécologue.

Des méthodes non sans effets

D’autres méthodes modernes de contraception : les injections, renouvelables tous les 2-3 mois, et la pilule. Elles sont efficaces à plus de 95% si elles sont bien utilisées, selon Dr Harerimana.

Il indique que les méthodes de longue durée (stérilet et implant) sont recommandées aux femmes qui ont déjà eu des enfants.

Il évoque quelques effets secondaires : le stérilet constitue un risque d’infections sexuellement transmissibles. Le risque s’accentue pour celles qui ont plusieurs partenaires car, dans son mode d’action, ce dispositif intra-utérin entraîne l’inflammation des muqueuses. Par conséquent les microbes sont facilement transmis.

Les méthodes contraceptives hormonales (implant, injections, pilule…) peuvent entraîner la prise de poids. Ce qui conduit à un risque d’hypertension, de diabète, etc. Ces méthodes à base d’hormones peuvent aussi provoquer des troubles du cycle menstruel : absence de règles ou des saignements répétitifs.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Un round des « leaders »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un round des « leaders »

Enfin, c’est officiel : le 5ème et « dernier » round du dialogue inter-burundais est fixé du 24 au 29 octobre. Les Burundais commençaient à se lasser de l’éternel report. Aussitôt annoncé, les politiques se creusent les méninges sur l’agenda (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

358 utilisateurs en ligne