Politique

«D’accord pour la prorogation du mandat, mais la réorganisation de la CVR s’impose»

12/10/2018 Edouard Nkurunziza Commentaires fermés sur «D’accord pour la prorogation du mandat, mais la réorganisation de la CVR s’impose»
«D’accord pour la prorogation du mandat, mais la réorganisation de la CVR s’impose»
Térence Mushano : «Des experts de l’Onu doivent être intégrés dans le travail de la CVR afin de l’aider à mener à bon port le travail»

Insuffisance du personnel et de moyens financiers, manque d’experts nationaux et internationaux dans la réconciliation, méfiance de la population vis-à-vis de la commission, etc.

Entre autres défis relevés par Aloys Batungwanayo, président de l’Association pour la mémoire et la protection de l’humanité contre les crimes internationaux (Amepci – Gira ubuntu) au sujet de la CVR. Il s’exprimait ce jeudi 11 octobre, au lendemain de la recommandation par le Parlement de proroger le mandat de la CVR pour 4ans.

Pour lui, il le fallait bien. Au cours du mandat qui prend fin en décembre prochain, la commission n’a pas su gagner la confiance de la population, notamment les intellectuels. Or, dit-il, c’est cette catégorie de Burundais qui connaît mieux ce qui s’est passé. En outre, la commission n’a pas associé l’ONU qui lui aurait pourvu en moyens financiers.

Au chapitre des reproches, M. Batungwanayo revient sur la composition du personnel de la CVR. «Ce sont essentiellement des religieux et des hommes politiques». Il fallait des experts dans la réconciliation. Il estime que cette prolongation permettra à cette commission de remonter la pente. Ce chercheur insiste sur l’importance de la recherche de la vérité depuis l’arrivée des missionnaires au Burundi en 1871.

Le secrétaire exécutif de l’Association de lutte contre le génocide, AC Génocide Cirimoso, de son côté, soutient que la CVR a encore du pain sur la planche. «C’était une évidence dès le départ que les 4ans ne suffiraient pas», indique Térence Mushano.

M. Mushano se dit tout de même contre l’extension de la recherche depuis la période coloniale. «Ils ne peuvent pas s’en sortir, la période est très longue». Et de rappeler que les crimes continuent à se commettre. La CVR serait ainsi appelée à étendre ses enquêtes jusqu’aujourd’hui.

Pour lui, ce serait dupe de prétendre aboutir à la vérité sans que l’Onu ne soit associée dans le travail de la CVR. «Des experts de l’Onu doivent être intégrés afin d’aider la commission à mener à bon port le travail.» C’est cette même organisation qui donnerait également des moyens.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Un round des « leaders »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un round des « leaders »

Enfin, c’est officiel : le 5ème et « dernier » round du dialogue inter-burundais est fixé du 24 au 29 octobre. Les Burundais commençaient à se lasser de l’éternel report. Aussitôt annoncé, les politiques se creusent les méninges sur l’agenda (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

459 utilisateurs en ligne