Politique

«C’est le moment de s’ouvrir au monde et aux partenaires»

04/08/2020 Emery Kwizera Commentaires fermés sur «C’est le moment de s’ouvrir au monde et aux partenaires»
«C’est le moment de s’ouvrir au monde et aux partenaires»
Albert Shingiro : «Vous allez voir un changement dans les prochains jours, même tous les citoyens constateront une différence»

La page de 2015 va bientôt être tournée, a déclaré ce mardi 4 août à Bujumbura, Albert Shingiro, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération au développement. C’était au cours d’une rencontre avec les représentants des agences des Nations unies au Burundi.

Les partenaires traditionnels sont prêts à lever les sanctions prise contre le Burundi, a assuré Albert Shingiro. «Nous pensons que les sanctions prises contre le Burundi vont être levées dans les prochains mois.  C’est la volonté partagée avec les partenaires que j’ai déjà rencontrés», a fait savoir le chef de la diplomatie burundaise. Et a souligné que « le temps de normaliser les relations diplomatiques avec les partenaires traditionnels du Burundi est arrivé ».

D’après ce membre du gouvernement, la page de 2015 est en train d’être fermée  définitivement pour ouvrir une nouvelle page pleine d’espoirs pour les Burundais et l’humanité. « Tous les partenaires contactés, européens ou africains qui ont pris des sanctions contre le Burundi sont prêts à les lever », a-t-il affirmé laconiquement.

Récupérer le temps perdu

Quant au développement, le ministre Shingiro reconnaît le temps perdu entre 2015 et 2020 : « Vous savez ce qui s’est passé. Maintenant, nous allons nous y mettre avec  beaucoup d’efforts, vous allez voir un changement dans les prochains jours, même tous les citoyens constateront une différence ». D’après cet ancien ambassadeur du Burundi à New York, c’est le moment de s’ouvrir au monde et aux partenaires.

Dès lors, ce membre du gouvernement demande aux représentants de différentes agences accréditées au Burundi de rapporter et surtout témoigner de la vraie réalité au sujet du Burundi. « Votre sincérité et votre bonne foi pourraient contribuer au retrait du Burundi sur l’agenda du Conseil de sécurité des Nations unies et à la levée des sanctions injustement imposées au Burundi », a-t-il souligné.

Le ministre Shingiro promet de travailler avec tous les partenaires du Burundi dans la transparence et la confiance totale.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Le Burundi en données

IWACU Open Data

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 087 users online