Société

Ministère de la sécurité : «Seules deux des 24 sociétés de gardiennage sont en ordre au Burundi»

14/09/2018 Chanelle Irabaruta Commentaires fermés sur Ministère de la sécurité : «Seules deux des 24 sociétés de gardiennage sont en ordre au Burundi»
Ministère de la sécurité : «Seules deux des 24 sociétés de gardiennage sont en ordre au Burundi»
Ménédore Ntirampeba : «Dans la prochaine réunion, chaque société devra présenter les changements réalisés».

Les sociétés de gardiennage et de surveillance ont un délai de deux mois pour se conformer à la loi. Elles doivent cesser d’utiliser des effets militaires et policiers. En plus, elles doivent donner des contrats à leurs agents ainsi que couvrir leurs soins de santé.

«Dans la prochaine réunion, chaque société devra présenter un procès-verbal avec des changements réalisés», fait savoir Ménédore Ntirampeba, directeur général de la planification et des études stratégiques au ministère de la sécurité publique.

C’était ce jeudi 13 septembre, lors d’une réunion de ce ministère avec les responsables des sociétés de gardiennage et de surveillance. Après l’échéance de cette période, des décisions seront prises contre celles qui ne seront pas dans les normes. «Nous pourrons alors procéder à leur fermeture».

Sur les 24 sociétés fonctionnelles, seulement deux sont en ordre. Elle évoque ‘‘KK Security et Torres vigiles burundais’’.  «Nous n’avons jamais trouvé d’effets militaires ou policières sur leurs employés. En plus, ceux-ci ont des contrats de travail et sont affiliés à l’INSS». 

En principe, les sociétés de gardiennage ne peuvent pas changer la tenue du personnel sans l’autorisation préalable du ministère de tutelle.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Le dossier Ndadaye, que vous en semble ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Le dossier Ndadaye, que vous en semble ?

Le dossier semble diviser l’opinion. Après l’arrestation de certains anciens officiers et le lancement des mandats d’arrêt contre d’autres anciens hauts dignitaires du pays par le procureur général de la République, des réactions opposées dominent les discussions. Ceux qui sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

574 utilisateurs en ligne