Politique

124 ’’présumés rebelles’’ extradés de la RDC remis aux autorités burundaises

01/02/2017 Abbas Mbazumutima 16

Cette opération menée à la frontière de Gatumba ce mardi 31 janvier à partir 11 heures a pris du temps. La vérification des vraies identités de ces irréguliers détenus à Bukavu et à Uvira depuis plus d’une année et leur enregistrement n’étaient pas aisés.

Les 124 ressortissants burundais remis aux autorités burundais ont été embarqués à bord des camions de la Police
Les 124 ressortissants burundais remis aux autorités burundais ont été embarqués à bord des camions de la Police

Les listes de ces gens au poste frontière de Kavimvira, côté congolais et au poste frontière de Gatumba, côté burundais posaient problème. Sur les 186 détenus annoncés à livrer aux autorités burundaises, seuls 184 ont été acheminés sous bonne escorte jusqu’à la frontière à bord de trois camions dont un de l’auditorat militaire.

C’est par groupe de dix ou de quinze que ces présumés rebelles ont été embarqués dans des camions de la police burundaise. Ils étaient bien gardés par des militaires et des policiers armés pour la plupart de mitrailleuses.
Un peu nerveux, doigt sur la gâchette et en colonnes, des militaires congolais, ont escortés ces présumés rebelles du poste frontière de Kavimvira jusqu’aux camions qui les attendaient de l’autre côté de la frontière. Ils ont fait plusieurs navettes entre ces deux postes frontière.

Ces 124 présumés rebelles ont été conduits vers 18 heures dans un endroit que les autorités burundaises n’ont pas voulu révéler. Certaines sources sur place ont évoqué comme destination les bureaux du SNR (Service national de renseignements). Les services secrets des deux pays étaient très actifs lors de cette opération de remise de ces détenus.

Les autres irréguliers à livrer n’ont pas été remis à ces autorités burundaises qui les attendaient, au vu de leurs statuts. Bon nombre d’entre eux étaient des Burundais demandeurs d’asile enregistrés dans la base de données du HCR.
D’autres encore se sont déclarés demandeurs d’asile sur place. Il y avait parmi ce groupe non extradé 18 Rwandais. Tous ces irréguliers ont été reconduits à Bukavu.

Selon des sources militaires congolaises, il y aurait parmi ces extradés quelques membres du FNL de Nzabampema, ceux du Forebu, des ’’demandeurs d’asile au Rwanda mais qui se sont retrouvés en situation irrégulière au Congo’’, il y a d’autres qui ont été arrêtés à Kiliba Ondes lors des récents affrontements.

C’est le gouverneur du Sud Kivu, Marcellin Cishambo en personne, qui supervisait ces opérations. Il était accompagné du Général Jean-Pierre Mulondo, Commandant de la 33ème région militaire.

«Si quelqu’un est fatigué de rester en exil, il faut qu’il rentre chez lui mais cela doit se faire dans le respect des normes. Je livre ces irréguliers aux autorités burundaises, elles sont signataires d’accords et conventions internationaux en la matière», a tenu à rassurer Marcellin Cishambo, tout en affirmant qu’il ne s’agit pas d’une extradition.

Il faut respecter les droits de l’Homme

Une délégation de la commission mixte de vérification de la CIRGL (Conférence internationale sur la Région des Grands-Lacs) a suivi ce processus de même que quelques agents du HCR, de la Monusco, du CICR, mais ils étaient un peu en retrait.

«La Monusco est là pour suivre ce dossier. Nous voulons nous assurer du respect des droits de l’Homme et que les autorités présentes le prennent au sérieux, respectent ce cadre », a déclaré Charles Frisby, chef du bureau de la Monusco au Sud Kivu. Quelques défenseurs des droits de l’Homme interrogés n’ont pas vu cette opération d’un bon œil.
«C’est un signe de bonne coopération judiciaire avec la RDC. C’est également un signe que les Burundais en exil peuvent rentrer et être bien accueillis, c’est une preuve que les turbulences sécuritaires sont passées», s’est réjoui la ministre burundaise de la Justice. C’est Mme Aimé-Laurentine Kanyana qui conduisait la délégation burundaise.

Le procureur général de la République, le gouverneur de Bujumbura et le porte-parole de la police étaient également présents pour suivre de près cette opération de remise de ces irréguliers détenus en RDC depuis plus d’une année.

Forum des lecteurs d'Iwacu

16 réactions
  1. Stan Siyomana

    @Karundi
    Je n’ai jamais pris part dans aucune election au Burundi, puisque ca fait bien longtemps que je ne vis pas au pays natal et je pourrais comparer le Burundi avec les 3 autres pays ou j’ai vecu ( donc en principe, je devrais etre plus ou moins neutre ou objetif).
    Mais vu que la vraie democratie suppose quand meme une alternance politique, ET QUE LE BILAN DES 15 ANS DU POUVOIR CNDD-FDD VA ETRE NEGATIF (= des centaines de milliers de citoyens qui prenent le chemin de l’exil, famine dans certaines provinces du pays, taux de chomage trop eleve et surtout pour les jeunes, manque d’infrastructures necessaires pour developper le pays, recul du produit interieur brut), je crois que le parti au pouvoir pourrait perdre les elections (de 2020?) si l’opposition politique pouvait bien s’organiser (= avoir in vrai projet de societe) ET SI LES ELECTIONS ETAIENT LIBRES ET TRANSPARENTES.

  2. ls

    Echec à 100%!

  3. Salmia Irikungoma

    Bakari a quand la fin de montages du parti au pouvoir CNDD FDD ? quel mise en scene. Est ce que au Congo il y’avait 186 burundais seulement ? et les autres refugies qui sont restes au Congo. C’est pour quel raison ? Ils n’avaient pas les memes droits d’etre refugie dans un pays etranger ? Pourtant les 186 burundais n’avaient pas d’armes ? Et tous ces imbonerakure qui vivent aisement au Congo avec des armes ? Qui ne vous connait pas ? Ne les tuez pas apres ce theatre !!!! ce Ministre de la Justice Burundaise est ce qu’elle a des enfants ?

  4. KARUNDI

    Babwire, muga nagize intervention zibiri, uvuga iyihe?

  5. ls

    KARUNDi, après votre intervention si riche, je n’ai plus rien à ajouter!

  6. KARUNDI

    Kuva na kera na rindi habavye mu mirima umwimbu ntugende neza, abarundi bamye baja kw’isumamwo mu mahanga. Kuja i Manamba ni ivya ryari à ton avis??? Vyatanguye ari mwebwe muri ku ngoma, Nayo Pub, iyoba ari mwebwe mwagize akantu kumutse na France 24 yari kuvyerekana en direct. Nta pub turusha aba opposants!

  7. Souhait ou réalité?

    @Jereve
    « …cette mise en scène tente de nous faire oublier l’autre triste face de la réalité à savoir qu’il y a encore des gens qui fuient le pays. »

    Comme qui? Vous?

  8. Fofo

    [Ndlr: des ’’demandeurs d’asile au Rwanda mais qui se sont retrouvés en situation irrégulière au Congo’’]??? Un paradoxe: Comment les demandeurs d’asile au Rwanda pouvaient-ils se trouver capturés en RDC? Qu’en est-il de ces 18 rwandais? Le flou!!!! Quoi qu’il en soit, toute une compagnie a été capturée et mis hors état de nuire! Inutile de les appeler « Rebelles » car ce sont avant tous des burundais qui avaient été manipulés! Même sort pour les M23 qui ont tenté en vain de reprendre leurs anciennes positions! Comment accepterais-tu que quelqu’un crée une base-arrière dans ton pays pays sans ton accord??? Une bonne leçon! Chapeau FARDC car tu nous a démontré que tu n’es plus celle d’hier!

  9. Bakari

    @Salmia Irikungoma
    « Ces refugies devraient rentrer triomphalement. »

    Pourquoi rentrer triomphalement exactement? Après quel exploit? Celui d’être les 1ers à découvrir une localité du Congo? Léopold Ier a fait mieux! Lui qui s’est approprié l’entièreté de ce pays.
    Nous devrions, plutôt leur souhaiter un retour rapide dans leurs familles respectives, afin qu’ils retrouvent les esprits après ce périple! Quelle aventure!

  10. Jereve

    Notez deux choses qui sont d’actualité : d’un côté, il y a des informations crédibles qui font état des départs des burundais vers la RDC et autres pays voisins. La raison de leur fuite : la famine et le chômage qui sévissent dans certaines régions. Les violences politiques aussi. De l’autre côté, on nous montre à grands coups de publicité et tapages médiatiques des réfugiés burundais remis par les autorités de la RDC aux autorités du Burundi. Le doute n’est pas permis : cette mise en scène tente de nous faire oublier l’autre triste face de la réalité à savoir qu’il y a encore des gens qui fuient le pays.

  11. Pierre Nkurunziza

    Uza wahejeje kubasezera wewe?

  12. KARUNDI

    « Pourquoi ces cérémonies officieuses!!!!!!! » Mais pourquoi ne voulez vous pas vous rendre à l’évidence. Bujumbura gagne sur tous les fronts malgré vous! Tenez:
    1. Montages par les média (France 24: Simone, pseudo-vidéos à Karusi par France 3): échec
    2. Insurrection: échec
    3. Coup d’État: ÉCHEC
    4. Division au sein des FDN: Echec
    5. Maprobu: Échec
    6. Rébellion: Échec (bareke batahe, karanse)
    7. Non paiement de Militaires en Somalie: ÉCHEC
    8. CNARED (Sina head): ECHEEEEEEC
    9. Génocide imaginaire: Echec
    10. Assasinats de dignitaires ciblés: quelques réussites mais vaines après tout: Echec donc

    Donc 10/10 ou 100% d’échec, soit 0% de réussite: Je n’ai pas envie d’être à la place des opposants burundo-rwando-franco-belges.
    Hihihihihihiiiiiiiiiiiiiii hahahahaaaa, huhuuuuuuuuhuuu!!!

  13. Jean Bigirimana.

    Paix a leurs ames.

  14. KAAZE

    N’importe quoit!!

  15. Oscar Ninteretse

    Le décompte ne semble pas correct dès le départ. Je n’arrive pas à m’expliquer les différences.
    186 détenus annoncés
    184 détenus acheminés
    124 présumés rebelles remis aux autorités burundaises
    18 Rwandais non extradés
    Y-a-t-il moyens de donner plus de précisions? Merci beaucoup.

  16. Salmia Irikungoma

    Ils seront massacres, tortures et disparus comme les autres victimes du mandat illegal du pouvoir actuel de Bujumbura, qui tue pour regner jusqu’a la fin des temps. Si c’etait le retour volontaire, il n’y aurait pas de ceremonie, ils pouvaient rentrer normalement, en paix dans leur pays. Il n’y a pas de guerre entre la RDC et le Burundi. Pourqoui ces ceremonies officieuses !!!!!!!!!!!!!! Pourquoi ont-ils cache les visages de ces malheureux. Ces refugies devraient rentrer triomphalement.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

L’autre…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’autre…

La loi de proximité.  » Un des principes sacro-saints du journalisme. Contre toute attente, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe se retirent le 12 novembre de l’Accord de Genève  qu’ils avaient signé la veille pour désigner un candidat unique de l’opposition (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

435 utilisateurs en ligne